[TEST] Dragon Age : Inquisition, Les Crocs d'Hakkon

 

Le voici enfin ! Le premier DLC tant attendu de Dragon Age : Inquisition, Les Crocs d'Hakkon, qui vous emmènera dans le Cirque des Dorsales (attention il n'y a ni clowns ni animaux de cirque….enfin un peu quand même).

 

Vous serez amené avec votre inquisiteur à explorer cette magnifique région du sud ouest de Férelden pour retrouver les traces de l'Inquisiteur Améridan.

 

De ce fait, vous allez faire un peu plus connaissance avec la culture Alvaar qui me fait étrangement penser à la culture viking. Les Alvaars vénèrent des esprits - qu'ils soient maléfiques ou non, ils les appellent les « Dieux » - mais je vous laisserai à vos petits soins de mieux comprendre leur culture en papotant par-ci par là avec les habitants de cette région. Ils seront d'une aide précieuse, ce qui permet enfin de mieux comprendre cette civilisation qui paraît un peu reculée.

 

Justement, parlons-en, de ce fameux Cirque des Dorsales. Bioware a en effet mis le paquet sur la diversité de la faune et de la flore. Vous ferez la rencontre de plusieurs bêbêtes pas toujours sympathiques et il faudra donc sortir les armes assez souvent pour s'en débarrasser, mais dites-vous que vous prendrez de l'expérience et c'est toujours ça de pris. Cette région forestière est magnifique, avec une diversité incroyable mais assez peu pratique car cela nous amène souvent à faire le yo-yo entre certains reliefs (un coup descendre, monter, descendre…) et cela peut devenir assez agaçant sur le long terme. La mer est très présente et toujours aussi magnifique, ce qui peut contraster avec la forêt brumeuse et inhospitalière que vous traverserez dans vos périples. On y voit que les ruines elfiques et tévintides y sont très présentes, et ce n'est pas pour nous déplaire au vu de la beauté architecturale qui est toujours une réussite.

 

On retrouve les classiques d'Inquisition : fermer des failles, accomplir les missions sur la table d'état major, récupérer des éclats (fichtre, il faut encore jouer les équilibristes !), résoudre les énigmes des astrariums qui sont assez corsées (et la récompense est pour tout ainsi dire vraiment pas à la hauteur). Les loots que vous trouverez peuvent être intéressants si vous n'avez pas un équipement correct à ce moment du jeu, c'est toujours cela de gagné car vous en trouverez pas mal. Pour les combats, il est clair que Bioware a élevé la difficulté et vous pouvez vite vous retrouver à terre si vous ne gérez pas votre équipe comme il le faut. Vous ferez donc aussi la connaissance d'une nouvelle faction rivale : Les Crocs d'Hakkon.


En ce qui concerne la trame principale, vous êtes sur les traces du fameux inquisiteur Améridan disparu depuis 800 ans et pour cela un nouveau personnage vous aidera. En effet Kenric est un historien qui en sait pas mal sur lui et qui vous aidera tout au long du dlc.

 

 

Note finale du DLC : 5/10, 15 euros le DLC c'est… très cher même carrément trop pour le peu d'intérêt qu'apporte finalement cet ancien inquisiteur qui repart aussi vite que le temps que j'ai mis à faire le DLC : très peu. 6 heures pour le finir en faisant tout, en long, en large, et en travers.

Si vous voulez prolonger votre aventure et prendre de l'XP, c'est un plus, mais il n'y a vraiment rien qui puisse apporter quelque chose d'important à l'Inquisition. Cependant, je dois avouer que la beauté du paysage est plaisant, et que les party banters ( = dialogues entre les coéquipiers) sont assez nombreux.

 

Florence

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Rejoignez-nous sur vos réseaux sociaux favoris :

BioWare Addict est un fan site non affilié à Electronic Arts ni à ses marques associées.

Merci à Mizu pour la bannière du site et à Virak pour les chibis.