Interview d'Allegra Clark, en exclu pour Dragon Age France !

 

La très sympathique Allegra Clark est l'actrice vocale qui a prêté sa voix au personnage de Josephine Montilyet, l'un des trois conseillers qui vous soutiendront dans Dragon Age : Inquisition. D'ailleurs, si il est commun de qualifier ce travail de « doublage », il est important de noter que ce terme signifie en réalité « remplacer la voix de quelqu'un d'autre ». Or, ici, Allegra étant la voix originale, on qualifie donc son travail de « voice-acting ». En revanche, la française qui sera chargée de la VF sera bien une doubleuse.

 

Allegra Clark, donc, sera la voix de notre future conseillère diplomatique au sein de l'Inquisition. Egalement connue pour ses - excellents - cosplays d'Isabela (notre pirate préférée dans Dragon Age II), Allegra est une véritable fan de la première heure, et a gentiment accepté de nous accorder un peu de son précieux temps afin de répondre à nos questions, ainsi qu'à celles de nos abonné(e)s.

 

(Dear english speaking readers : you can download the .doc file with the english version of the interview which has almost the same layout and pictures too)

 

If you wanna translate it in other languages, you must have our authorization.

Interview Allegra Clark.docx
Document Microsoft Word 552.0 KB

Les questions de Dragon Age France :

[Questions générales & personnelles]

 

 

Dragon Age France - Bonjour, Allegra, et merci encore d'avoir accepté de nous accorder cette interview. Depuis combien de temps es-tu fan de la saga Dragon Age ? Que penses-tu de chacun des deux épisodes ?

 

Allegra Clark - Je suis fan depuis que Dragon Age : Origins est sorti ! Un peu avant la sortie du jeu, j'avais lu un article qu'un ami gay m'avait montré et qui parlait des romances LBGT dans le jeu. La description de l'histoire - et les promesses de représentation [des LGBT] - avaient alors suffit à me convaincre de l'essayer. J'ai acheté le jeu lorsque je suis rentré chez moi pour les vacances d'hiver, et j'en suis immédiatement tombé amoureuse ! Je suis autant fan de Dragon Age : Origins que de Dragon Age II, bien que ce dernier possède une légère longueur d'avance à cause du fait que les combats de DA:O n'étaient pas très agréables sur consoles. Et je suis extrêmement impatiente de voir le mix des deux gameplays dans DA:I pour cette raison !

 

DAF - De manière générale, es-tu fan de jeux vidéo ? Quels sont tes titres préférés, et pour quelles raisons ?

 

AC - En fait, je joue aux jeux vidéo tous les soirs - c'est ma façon de me détendre. Mes franchises préférées sont Dragon Age et Mass Effect pour leurs histoires, Assassin's Creed pour ses éléments historiques, Borderland pour l'humour et le gameplay, Kingdom Hearts pour son adorable magie, Uncharted et Tomb Raider pour leurs aventures acrobatiques et archéologiques, ... je pourrais encore en citer beaucoup d'autres, mais je vais m'arrêter à ceux-là. Je suis également - et étonamment - addict aux jeux pour mobiles et aux puzzle-games, car je trouve qu'il sont très adaptés pour fournir de courts moments de fun intenses, sans pour autant passer des heures et des heures sur le canapé.

 

DAF - Nous avons pu voir certains de tes cosplays concernant Isabela (et dont on a  beaucoup apprécié la version Qunari), est-ce ton personnage préféré ? Qu'apprécie-tu le plus chez elle ?

 

AC - Merci ! Isabela est vraiment mon personnage préféré de toute la saga. En plus de son humour grivois, je suis particulièrement fan de son assurance, et de son impassibilité face aux critiques d'autrui. C'est une manière très matûre, très adulte, de voir les choses : « Pas grand-monde ne va m'aimer, alors autant continuer à être celle que je suis, haters gonna hate. » C'est quelque chose que j'ai toujours voulu intégrer à ma personnalité. Le passage du jeu concernant l'amitié d'Isabela renvoie celle-ci à la notion d'amélioration de soi, mais tout en restant elle-même alors qu'elle fait face à ses propres défauts. Elle a ses craintes qui lui sont propres, mais elle fait en sorte de passer outre. C'était vraiment intéressant, dans un jeu vidéo, de voir une femme porter de tels fardeaux sentimentaux sur ses épaules, et d'avoir réussi à s'identifier à elle au bout du compte. Fatalement, cela revient à vous répondre à vous-même, et c'est ça qui rend important le fait d'être raccord avec qui nous sommes vraiment.

[Questions générales et professionnelles]

 

DAF - Question également posée par Florence, abonnée à Dragon Age France : as-tu déjà fait du voice-acting avant, pas forcément que pour des jeux vidéo ?

 

AC - Oui ! Je l'ai fait pour un jeu indépendant antérieur à Dragon Age (Omegalodon), mais c'était là mon premier véritable travail de ce genre pour un jeu vidéo. J'ai travaillé pour bon nombre de publicités au fil de ma carrière - à la fois devant la caméra mais aussi en tant que voix off - et également pour des vidéos promotionnelles/industrielles ainsi que pour des postes de présentatrice. Faire des voix originales pour des jeux vidéo a toujours été un objectif professionnel, j'ai donc été très heureuse de pouvoir recevoir cette opportunité [de travailler sur Dragon Age : Inquisition].

 

DAF - On imagine parfois - naïvement - que le métier revient à parler dans un micro avec une belle voix, mais on ignore trop souvent que le voice-acting est un réel métier d'acteur à part entière. Que peux-tu nous dire sur le voice-acting, de manière générale, pour éclairer notre lanterne ? Quelle est la masse de travail que représente une session de doublage ?

 

AC - Voici la meilleure manière d'expliquer tout ça : faire du voice-acting demande de transmettre tout ce qui se passe à l'intérieur de vous-même. Par exemple [mise en situation] : vos yeux scannent la pièce alors que vous tendez nerveusement un document à quelqu'un que vous essayez de tromper, essayant désespérément d'agir normalement. Vous voulez vous mordre la lèvre inférieure mais vous ne devez pas le faire, et à la place vous mettez vos mains derrière votre dos en essayant de relaxer vos épaules peu importe la tension des nerfs qui s'y trouvent. [Faire du voice-acting], c'est transmettre tous ces indices visuels uniquement avec votre voix. Dans le cas d'un jeu vidéo, un cinematic designer [= l'équivalent d'un metteur en scène pour un jeu vidéo, ndt] va être capable de placer tous ces indices visuels dans les scènes cinématiques, mais la responsabilité de l'acteur vocal est de s'assurer que tous lesdits détails soient déjà présents vocalement.

 

Peut-être que votre personnage traverse une jungle humide, qu'il est affamé et blessé, mais vous [en tant qu'acteur], vous êtes dans une pièce avec air conditionné, ainsi qu'avec une bouteille d'eau et une pomme à proximité. Et vous allez certainement déjeuner après ça. Est-ce que votre personnage est accompagné de quelqu'un ? Vous, par contre, vous êtes seuls. Au mieux, les lignes du partenaire de la scène vous sont audibles, mais vous aussi juste entendre le responsable [de l'enregistrement] vous les lire lui-même. Vous avez besoin d'utiliser votre imagination pour combler les vides et sentir ce que ressent votre personnage, ou s'imaginer lui ressembler. La déconnexion [avec la réalité] peut désorienter au début si vous n'y êtes pas préparé, et c'est ainsi que vous pouvez entendre des performances totalement plates de la part d'acteurs que vous avez pourtant l'habitude de considérer comme excellents (je ne citerai pas de noms, mais vous devez certainement en connaître). Cela demande plus de concentration (et d'endurance, vu que les sessions d'enregistrement s'enchaînent très rapidement) que ce que chacun peut imaginer jusqu'à ce qu'il s'y essaie, mais c'est énormément amusant et gratifiant.

 

[Note hors-interview : pour illustrer les propos d'Allegra, on peut prendre pour exemple l'excellent Peter Dinklage (Tyrion Lannister, de Games of Thrones), qui prêta sa voix à Ghost, le compagnon du héros du jeu vidéo Destiny, et dont la performance vocale a été jugée décevante par le public malgré ses talents d'acteur mondialement reconnus]

 

© Virak
© Virak

DAF - Quels sont les pré-requis pour faire du voice-acting ? Y a-t-il des écoles, des cursus particuliers, des compétences nécessaires ?

 

AC -  J'ai entendu parler d'écoles qui proposent des cours d'entraînements de voix-off (mon ami Sylar assiste à des cours de l'Université de l'Académie des Arts à San Francisco, où ils apprennent à leurs classes à faire de la voix-off), mais il est tout à fait possible d'entrer dans le milieu avec des connaissances générales en actorat, que vous aurez pu renforcer avec quelques sessions d'entraînements au microphone. Vous avez absolument besoin de connaître des techniques au microphone ! Je recommande aussi de vous proposer comme voix-off dans des écoles d'animations car cela vous permet d'avoir de pratiquer le chant, de développer des personnages et de vous entraîner aux accents qui - même s'ils ne sont pas obligatoires - vous donnent tout de même une longueur d'avance, comme j'ai pu le constater moi-même !

 

DAF - Justement, puisque nous parlons d'accents et donc de langues, il paraît que tu parles couramment la langue française ! Un petit mot personnel pour nos fans ?

 

AC - Bonjour à tous les merveilleux fans français de Dragon Age ! Merci beaucoup pour pour toutes vos questions, je suis honorée de voir que vous voulez apprendre à mieux me connaitre :D Je vous souhaite de passer d'excellents moments lorsque le jeu sortira en novembre !

 

DAF - A part le français, quelles sont les autres langues non-maternelles et les accents que tu connais ? As-tu déjà prêté ta voix à des projets non-anglophones ?

 

AC - Hélas, je me suis arrêté au français et à l'italien. J'ai déjà joué dans des pièces de théâtres dans ces deux langues lorsque j'étais à l'école, mais jamais de manière professionnelle. Par un temps, j'ai voulu apprendre le portuguais, mais je n'ai jamais réussi à en gérer parfaitement la prononciation ! Concernant les accents, j'ai eu des cours en accents et dialectes lorsque j'étais à l'université. Je peux donc faire l'accent RP [NdT : RP = « Received Pronunciation », l'accent britannique standard], cockney, irlandais, allemand, et russe, ainsi que quelques accents propres à l'anglais américain. Mon accent naturel est assez neutre, mais si je ne fais pas attention, je peux vite tomber dans un lourd accent typé italiano-américain de New-York/Long Island. Et plus particulièrement lorsque je suis avec ma famille ! Eyyyyy !

 

 

 

[Dragon Age : Inquisition, voice-acting]

© Kelgrid (modifié) / © Monty Python
© Kelgrid (modifié) / © Monty Python

DAF - Quand Bioware t'a contacté, quelle a été ta réaction ?

 

AC - J'ai pleuré. J'ai sauté partout et j'ai pleuré. J'aimerais pouvoir prétendre que j'ai eu plus de retenue et que j'ai été plus digne que ça, mais ce n'était pas du tout le cas.

 

DAF - A-t-il été facile de se mettre dans la peau de Joséphine ?

 

AC - Oui, tout à fait. Sans spoiler, nous avons plusieurs points en commun qui m'ont aidé à m'introduire dans la peau du personnage. A partir du moment où je parlais un peu italien avant de commencer le tournage (pour cela, je récite généralement les inscriptions de la Porte des Enfers présentes dans la Divine Comédie en italien (cantique 1, versets 1 à 9)), ça passait tout seul.

 

DAF - Et si nous te demandions de décrire Joséphine avec 3 mots maximum, quels seraient-ils ?

 

AC - SEULEMENT 3 ??? Bonté divine. Bon, allons-y avec : « idéaliste », « persuasive », et « compétente ». Ah, et « adorable », aussi. Je suis désolée, je dois insister sur le mot « adorable. »

 

DAF - Combien de temps a prit le doublage ? Et comment s'organise une journée en studio ? As-tu des anecdotes cocasses à nous raconter ?

 

AC - J'ai bouclé tout ça en 8 sessions environ. J'ai du prendre des vols en provenance de Seattle pour aller enregistrer à Los Angeles, c'est pourquoi 6 sessions sur les 8 ont été groupées afin de minimiser le nombre de vols à prendre.

 

Les sessions en elles-mêmes se déroulaient de manière assez simples. Nous avions un nombre donné de répliques à faire par session, et nous nous plongions entièrement dedans. Nous prenions une pause vers le milieu de l'ensemble des répliques, généralement pendant 5 à 10 minutes, puis nous nous remettions au travail. C'était un rythme très rapide, et nous devions nous adapter aux différentes tonalités de voix du personnage ainsi qu'aux passages du jeu concernés [par la réplique]. Une fois que j'en avais terminé avec les répliques de Joséphine, j'avais généralement quelques PNJ à jouer, je devais donc vite abandonner Josephine et l'accent italien pour plonger dans ce dont BioWare avait besoin. C'était rapide, intense, et INCROYABLEMENT fun !

 

Au sujet des histoires cocasses, il est difficile d'en raconter sans que cela ne brise ma clause de confidentialité ! Je dirais que par moment, il y a eu des passages faisant référence aux précédents jeux de la saga, et que ça m'a prise par surprise en me faisant éclater de rire. Je suppose que ce sont là les effets secondaires quand on embauche une fan de la franchise ;)

 

DAF - As-tu rencontré d'autres acteurs vocaux, comme Alix Wilton Regan ? Si oui, comment s'est passé le contact entre les différents acteurs ?

 

AC - Oui ! J'ai rencontré brièvement Brian Bloom [VO de Varric, NdT] avant mes sessions du mois de juin. Nous n'avons eu le temps que de nous dire bonjour et de nous serrer la main avant de devoir rentrer dans la cabine, mais c'était vraiment sympa ! A part ça, sinon, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer les autres acteurs, mis à part les quelques échanges que j'ai pu avoir sur Twitter avec quelques-uns d'entre eux.

 

Les questions des fans :

Via Dragon Age Keep, © Bioware
Via Dragon Age Keep, © Bioware

Florence - J'aimerais savoir comment tu as été approchée par les équipes de Bioware ?

 

Allegra - C'est moi qui les ai approché la première. En fait, j'ai rencontré David Gaider [l'auteur principal de Dragon Age, ndt] lors de la San Diego Comic-Con de 2011, et nous avons discuté de mon travail d'actrice vocale ainsi que de mes compétences en accents divers; A partir de là, je lui ai envoyé mes démos, qu'il transmit à Caroline Livingstone [ndt : responsable des voix & productrice de Dragon Age] pour lui faire écouter. Elle m'a recontacté plus tard avec des scripts d'audition, et le reste s'est fait de façon assez standard.

 

Florence - Quel est, à part Josephine, le personnage que tu apprécies le plus dans DA:I, selon ce que tu as pu voir jusqu'à présent ?

 

Allegra - Je n'ai pas le droit de dire « tous », j'imagine ? Ils sont tous vraiment intéressants et fabuleux de différentes manières. Je suis vraiment impatiente de passer du temps avec vivienne, Dorian et Blackwall, même si j'ai l'impression de trahir un peu les autres en ne sélectionnant que ceux-là ! Je suis également une grande fan de Léliana et de Cullen, et vu que ce sont les deux personnages à qui Josephine parle le plus, j'ai l'impression de mieux savoir qui ils sont. La dynamique entre les trois personnages est vraiment merveilleuse.

 

Mélany - Je me demandais, vu que tu es à moitié italienne et que tu parles français, et que Josephine possède un nom français et qu'elle vient d'Antiva (ce qui apporte comme un petit morceau d'Italie dans le jeu), est-ce que les développeurs t'ont choisie pour que tu puisses apporter une touche française et italienne à la voix de Josephine ?

 

Allegra - L'accent de Josephine est purement italien. Le fait de parler couramment français fut plus utile pour les voix de plusieurs PNJ stylés français.

 

Pierre-Marie - Quels sont les personnages que tu aimes/détestes, et l’événement qui a été le plus marquant pour toi dans les jeux Dragon Age ?

 

Allegra - J'adore tous les personnages de la saga, même quand je veux les étrangler - voire même parce que j'ai envie de les étrangler, justement. Je pense que l'un des moments les plus marquants pour moi fut d'épargner Loghain pour l'amener ensuite à Ostagar [via le DLC, ndt]. Si vous pensiez que ce passage serait pertinent avec Alistair et Wynne, alors allez-y avec Loghain et Wynne à la place, car cela vous donnera beaucoup de précisions concernant le personnage de Loghain et ses motivations (vous vous rappellez quand Loghain dit à Cailan que ce serait une erreur de se rallier avec Orlaïs ? Je pense que vous voulez voir sa réaction quand il découvre que Cailan avait finalement raison). Je loue les mérites de la franchise Dragon Age du fait de cette écriture complexe et fascinante des ennemis, et Loghain est de loin le plus intéressant à mes yeux, surtout parce que j'ai du mal à le voir comme un véritable « méchant » après l'avoir épargné.

 

Dcreas - Sais-tu (et peux-tu nous dire) si on verra Isabela dans DA:I ?

 

Allegra - Spoilers !

 

Ritch - Si cela t'est permis de répondre à cette question, est-ce que tu sais si Isabela et Josephine se connaissent ?

 

Allegra - Spoilers !

 

Cliiment - J'aimerais savoir si Josephine et Isabela sont un peu semblables, ou si ça a été quelque chose de vraiment nouveau à faire, un nouveau personnage dans la peau de qui se mettre.

 

Allegra - Oh, elles sont assez différentes. Tu t'en rendras compte quand tu verras Josephine ! Mais le fait de revêtir différents rôles/personnages fait partie du métier, et honnêtement, c'est souvent la partie la plus amusante dans l'ensemble.

 

Dragon Age France - Merci beaucoup, Allegra, pour avoir pris le temps de nous répondre ! Nous te souhaitons bonne chance et bonne continuation dans ton travail, et sommes impatients de t'entendre in-game (pour celles et ceux qui joueront en VO ou en VOSTFR) !

 

 

 

Pour en savoir plus sur Allegra :

Si vous désirez en savoir plus sur Allegra Clark, il est possible de la suivre via :

 

• Son site Internet : http://www.allegraclark.com

• Son compte Tumblr : http://captainallegra.tumblr.com

• Son compte Twitter : http://twitter.com/SimplyAllegra

 

 

 

A bientôt sur Dragon Age France !

Rejoignez-nous sur vos réseaux sociaux favoris :

BioWare Addict est un fan site non affilié à Electronic Arts ni à ses marques associées.

Merci à Mizu pour la bannière du site et à Virak pour les chibis.